Un enfant entra dans un magasin animalier pour acheter un chiot. Le propriétaire lui montra une femelle avec ses chiots dans une caisse.

Il observa avec attention, il les pris un par un, en les examinant puis, les reposa dans la caisse.

Après plusieurs minutes, il retourna auprès du propriétaire et dit : « j’en ai choisi un.  Combien coûte-t-il ? »

L’homme lui indiqua le prix et l’enfant promis de revenir dans quelques jours avec l’argent.

« Ne vient pas trop tard »,  averti le propriétaire, « des chiots comme ceci se vendent très vite ».

L’enfant le regarda et sourit,  sûr de lui. « Je ne me tracasse pas », dit-il. « Le mien sera encore là ».

L’enfant fit des petits jobs : arracher les mauvaises herbes, laver des vitres, nettoyer des jardins. Il se donna à fond et mis l’argent de côté. Quand il en eut en suffisance pour le chiot, il retourna au magasin. Il alla à la caisse et posa dessus une poignée de billet.

Le propriétaire du magasin les compta. Après avoir vérifié,  il sourit à l’enfant et lui dit : « Bien mon fils, tu peux aller chercher ton chiot».

L’enfant mis les mains dans la caisse, en prit un chiot avec la peau sur les os et une jambe éclopée et fit mine de s’en aller.

Le propriétaire l’arrêta.

« Ne prends pas celui-là. Il est éclopé. Il ne peut pas jouer. Il ne pourra jamais courir avec toi. Il ne te ramènera jamais le bâton. Prends un chiot sain ».

«Non merci Monsieur », répondit l’enfant. « Celui-ci est exactement le type de chien que je voulais ».

Pendant que l’enfant se tournait pour s’en aller, le propriétaire du magasin fut sur le point de lui dire quelque chose, mais il se tu. Il avait compris.

En effet, du bas du pantalon de l’enfant sortait un tuteur, un tuteur pour sa jambe estropiée.

Pourquoi l’enfant avait voulu ce chien ! Parce qu’il savait comment il se sentait. Il savait qu’il était très spécial.

Auteur inconnu