C’EST TOUTE UNE HISTOIRE

Les fondations

Au début il y’avait quelques familles d’immigrés italiens, dont le désir était de se retrouver pour louer Dieu ensemble. Ils venaient de s’installer à Andenne. Il y ‘avait Mosè et Sara Catalano, Carmelo Ingrao, Stampone Gennaro et Maria. Sapienza Ingrao et ses enfants et Benedetta Ingrao. Mais voilà, à Andenne il n’y avait pas encore d’église évangélique de langue italienne et l’absence de réunions communes avec des frères en Christ commençait sérieusement à se faire sentir. Le pasteur Michele D’Agostino, qui avait pris soin de certaines de ces âmes lorsqu’elles habitaient à Trivières, les mit en relation avec le pasteur de l’église évangélique de Liège, Vincenzo Costanza. Après plusieurs contacts téléphoniques, une première réunion fut programmée dans la maison de la famille Mosè Catalano, qui se situait rue Winand à Andenne. C’est là que tout commença.

Dès mai 1969, le pasteur Costanza organise des cultes avec les différentes familles  : Catalano Mosè, Ingrao Bnedetta, Ingrao Carmelo, Ingrao Sapienza et ses enfants. En tout , une quinzaine de personnes fréquentaient les réunions le samedi après-midi dans les maisons familiales. Tour à tour, ces familles offraient leur maison pour que le culte soit célébré. Le pasteur Costanza , son épouse Renata, ses enfants et certains membres de l’église de Liège se rendaient tous les samedis à Andenne pour célébrer ces réunions . Le groupe grandissait rapidement, d’autres familles s’unirent à eux et bientôt, les maisons devinrent trop petites. Il fallait maintenant trouver un local de culte qui pouvait contenir plus de personnes. Ceci arriva en octobre 1970, grâce au pasteur Denis de l’église protestante de Seilles, rue de la station. En effet, une des familles qui fréquentait les réunions, la famille Stampone, était concierge de l’Eglise protestante. C’est ainsi que les réunions en langue italienne ont commencé. La communauté peut maintenant s’organiser : le culte , les écoles du dimanche, les évangélisations…

L’organisation

Le pasteur Costanza, avec l’aide d’un jeune couple, les conjoints Sablone Donato et Vienna, organisent l’inauguration officielle de l’Eglise Evangélique Italienne d’Andenne vers la fin de l’année 1970. Le couple Sablone prend la relève au service de l’église de 1970 à 1975.

Désormais, les cultes se tiennent tous les samedis après-midi dans le local de l’église protestante et une réunion de prière dans les maisons des différentes familles est organisée tous les mercredis soir. Trois classes de l’école du dimanche sont mises en place par  la sœur Vienna. Des évangélisations de porte-à-porte auprès des italiens des communes d’Andenne, Andennelle, Seilles, Huy, Marchin, Vezin et Namèche portent leur fruit. Des familles entières viennent à Dieu. Ces personnes vont former la base sur laquelle l’église va reposer, jusqu’à aujourd’hui. Diverses campagnes d’évangélisation sont organisées dont la projection du film   » Tony Fontana « ,  un chanteur italo-americain convertit à l’évangile, et via la mission radiophonique « Buona Novella » dirigée par le couple Piraino de l’église de Liège, en collaboration avec les conjoints Elizabeth et Matthew De Santis.

La communauté prend son envol définitif. On organise à présent des mariages, des présentations d’enfants, des baptêmes conjointement avec l’église de Liège et malheureusement aussi, des funérailles. Vienna et Donato Sablone donnent une vraie direction et une excellente organisation interne à cette nouvelle église. Ils exercent ce ministère jusqu’en 1975, lorsque le fr. Sablone est appelé à servir Dieu dans l’église de Liège en tant que pasteur.

Lorsque le pasteur Sablone quitte l’église d’Andenne, il la confie à un couple de serviteurs venant de Genk. Les conjoints Sestalina et Emidio Pavone. Après de nombreuses années passées à évangéliser les immigrés italiens du Limbourg, Dieu les appelle à le servir à Andenne-Seilles. La distance Genk-Andenne, n’est pas un obstacle. le Fr. Pavone, son épouse et le reste de sa famille, alors composée de six enfants, se mettent au travail parmi les italiens d’Andenne. L’église maintenant organisée, commence à grandir. Des nouvelles âmes sont touchées et baptisées, et même baptisées du Saint-Esprit.

En 1979, la chorale chante à un rassemblement international et gagne le concours de chant organisé par les conjoints De Santis. En 1980, toujours avec l’aide du couple de missionnaires De Santis, des émissions radio sont préparées et diffusées tous les samedis, pendant une heure, sous le nom de « Voce della Speranza » (Voix de l’espérance). Vers la fin des années 1988, un grand réveil spirituel commence dans l’église, avec l’arrivée d’une grande partie de la famille Spagnolo. Il y aura un service de baptèmes en 1989, auquel succèderont beaucoup d’autres, ainsi que des baptèmes du Saint-Esprit.